Financer ses études : bourses, allocation étudiante, prêts

Les formations privées coûtent en moyenne entre 3.000 et 4.500 euros par an. Mais tout le monde ne peut pas financer ses études. C'est pour cette raison que plusieurs dispositifs d'aide au financement vous sont proposés.

Vous pouvez tout d'abord, sous conditions de ressources, bénéficier des bourses accordées par l'Éducation Nationale. Vous pouvez également bénéficier, toujours sous conditions de ressources, du Revenu Minimum Étudiant (RME) ou des allocations d'études offertes par les CNOUS.

Si vous ne répondez pas à ces critères sociaux, vous devrez alors vous tourner vers les prêts d'honneur ou les prêts étudiants.

 

Les bourses de l'enseignement supérieur

L'Éducation Nationale propose aux étudiants aux revenus modestes des bourses d'études sur une année scolaire (de septembre à mai). Vous devez remplir certaines conditions :

  • Pour les étudiants célibataires, les ressources de la famille doivent être inférieures à un certain seuil, même si l'étudiant ne perçoit aucune aide de la part de sa famille. Dans certains cas seulement, ce sont vos ressources qui seront examinées (étudiant marié, étudiant avec des enfants à charge, étudiant orphelin...). Dans tous les cas, pour une demande de bourse à l'année N, ce sont les ressources de l'année N-2 qui seront examinées.
  • Vous devez également être de nationalité française (ou ressortissant d'un pays de l'Union Européenne), avoir moins de 26 ans au 1er octobre de l'année d'attribution de la première bourse, être titulaire du baccalauréat ou d'un titre équivalent, étudier dans un établissement reconnu par l'Éducation Nationale, ne pas avoir redoublé et ne pas avoir interrompu ses études plus de 3 ans.

Vous devez retirer un dossier d'inscription au rectorat, dans l'établissement supérieur où vous désirez étudier ou sur le site du CROUS : http://www.cnous.fr. Ce dossier doit comprendre la demande de bourse, un imprimé de déclaration de ressources, une fiche familiale d'état civil ou le livret de famille ainsi que le certificat d'imposition ou de non imposition.

Si votre dossier est retenu, vous recevrez votre bourse chaque début de mois. Vous devrez refaire un dossier tous les ans car la bourse n'est pas reconduite automatiquement.

 

Les allocations d'études

Cette aide est destinée aux étudiants qui rencontrent des difficultés particulières ou qui reprennent leurs études après 26 ans (âge limite pour les bourses). Les étudiants doivent remplir les conditions de nationalité, de diplômes et de formation exigées pour l'obtention d'une bourse d'enseignement supérieur sur critères sociaux.

Cette aide peut également être allouée aux étudiants qui s'inscrivent pour la première fois en 1re année de 3e cycle ou à un concours d'agrégation ou dans une formation ouvrant droit à une bourse de service public, et non bénéficiaires d'une bourse d'enseignement supérieur. Les décisions d'attribution sont prises dans le cadre d'une commission académique d'allocation d'études.

La demande d'une allocation d'études s'effectue entre le 15 janvier et le 30 avril précédant la rentrée universitaire par le biais du «dossier social étudiant». Un dossier peut être retiré auprès du CROUS tout au long de l'année.

> Les aides des mairies

Certaines villes attribuent des prêts, des bourses ou le revenu minimum étudiant (RME) qui est calculé selon les ressources et l'éloignement du lieu d'études.

> Les aides Loca-Pass

Les aides Loca-Pass sont attribuées par les organismes collecteurs du 1% logement et sont accordées aux salariés des entreprises versant cette contribution, aux jeunes de moins de 30 ans répondant à certains critères et aux étudiants boursiers d'État.

Deux aides distinctes sont proposées :

  • l'avance Loca-Pass : l'organisme verse à votre place le dépôt de garantie demandé pour toute location,
  • la garantie Loca-Pass : l'organisme garantit le paiement des loyers en cas de défaillance de votre part.

 

Les prêts d'honneur

Les rectorats peuvent attribuer des prêts d'honneur à des étudiants non boursiers ayant des difficultés financières pour poursuivre leurs études. Le prêt est remboursable dans les 10 ans qui suivent l'obtention du diplôme. Pour en bénéficier il faut être étudiant de nationalité française et poursuivre ses études dans un établissement d'enseignement supérieur dépendant de l'Éducation Nationale.

Ces prêts sont sans intérêts. Le bénéficiaire s'engage à commencer le remboursement au plus tard dans la dixième année qui suit l'obtention du titre ou du diplôme préparé (ou à compter de la date de versement si vous abandonnez vos études avant l'obtention du diplôme). Le dossier de demande est à retirer au service des bourses de votre établissement dès le début de l'année.

Des informations complémentaires sur les démarches à effectuer et les conditions d'attribution de ces aides peuvent être obtenues sur le site du CNOUS (www.cnous.fr).

 

Les prêts étudiants

Tous les établissements de crédit proposent des prêts à destination des étudiants. Principal avantage, les taux proposés sont généralement plus bas que ceux consentis aux particuliers.

Vous bénéficiez d'avantages importants car la concurrence est rude entre les banques qui cherchent à acquérir et à fidéliser une clientèle jeune et à fort potentiel de revenus. Les prêts les plus intéressants sont attribués aux étudiants qui s'engagent vers des formations prestigieuses et des métiers à forte rémunération (Grandes écoles de commerce et d'ingénieurs, ENS, ENA...).

En plus d'un taux avantageux, vous bénéficiez d'une franchise de remboursement qui peut atteindre plusieurs années (c'est la période pendant laquelle vous ne remboursez pas votre emprunt). Elle peut être totale (vous ne rembourserez que les primes d'assurance du crédit et, à l'issue de la franchise, vous remboursez le capital et les intérêts) ou partielle (vous ne payez que l'assurance et les intérêts pendant la durée de la franchise et vous remboursez le capital à l'issue de la franchise). C'est cette dernière solution qui est généralement la plus intéressante et qui permet de réduire les mensualités et le coût du crédit.

Les étudiants ne sont pas égaux devant les taux. Certaines banques proposent des taux préférentiels selon votre établissement, votre filière, votre niveau d'études ou votre mutuelle. Prenez le temps de vous renseigner auprès de votre établissement et de votre mutuelle, afin de vérifier si vous ne pouvez pas bénéficier d'un taux plus avantageux auprès de certaines banques.

 

Taux nominal, TEG et Coût du crédit

Pour comparer les différentes offres des banques, vous devez utiliser le TEG (Taux Effectif Global), qui a l'avantage de prendre en compte l'ensemble des charges (le taux d'intérêt, les frais de dossier, l'assurance et les perceptions forfaitaires) ou encore le Coût Total du Crédit, qui reprend toutes ces charges mais est exprimé en euros.

Le taux nominal est utilisé pour calculer uniquement les intérêts de votre crédit. Certaines banques ont tendance à le mettre en avant parce qu'il est inférieur au TEG car il ne tient pas compte des frais de dossier et du coût de l'assurance.

Les prêts étudiants bénéficient des dispositions de la loi Scrivener, qui permet de rembourser par anticipation, en totalité ou partiellement, le prêt sans verser d'indemnité sur le capital restant dû. Cette disposition peut être très utile si vous arrêtez vos études plus tôt que prévu ou si vous commencez à travailler. Vérifiez que cette clause est mentionnée dans votre contrat.

A retenir :

  • Vous avez 7 jours pour vous rétracter et changer d'avis. Étudiez bien les différentes offres et faites jouer la concurrence avant de vous engager.
  • Étudiez dans le détail les conditions générales des prêts qui définissent les conditions de remboursement et les modalités de sortie du prêt (en cas d'échec de vos études, d'allongement de la durée de vos études, en cas d'incapacité de remboursement...).
  • Les prêts ne sont pas liés à des dépenses prédéterminées. Vous n'avez pas à vous justifier de vos dépenses et avez le libre usage de votre emprunt.

Optez plutôt pour la franchise de remboursement partielle, qui minore vos mensualités et diminue le coût total de l'emprunt.

 

> Discussions sur le financement des études

Pour échanger avec d'autres étudiants sur les moyens de payer ses études, rendez-vous au Café des étudiants BTS !

Lecture recommandée sur ce thème

Le prêt étudiant ; une solution pour financer votre vie étudiante

Vous vous êtes inscrit en BTS ou en DUT et vous pensez dès à présent à financer votre vie étudiante ? Le prêt étudiant peut être la solution !

Le BAFA : Brevet d'Aptitude aux Fonctions d'Animateur

Vous aimez les enfants, le plein air, le sport et vous avez envie de gagner de l'argent dans un cadre agréable ? L'animation est faite pour vous ! Ouvert à tous les jeunes à partir de 17 ans, le BAFA se décompose en trois stages : le stage théorique, la stage pratique et le stage de spécialisation.

Le Logement Etudiant

Dans la plupart des villes étudiantes, le prix des logements a explosé, principalement à Paris, Lyon et Marseille. Pour vous loger à un prix décent, il vous faudra de la patience, du courage et surtout vous y prendre tôt.


Commentaires sur "Financer ses études : bourses, allocation étudiante, prêts"

 
 

 

 

Haut de Page