L'entretien de recrutement

Entretien de recrutement

 

Tout processus de recrutement comporte plusieurs entretiens de recrutement : le premier sera tenu par une personne appartenant aux ressources humaines, dans le but de cerner votre profil et votre personnalité, tandis que les suivants seront tenus par votre futur supérieur hiérarchique dans le but d'évaluer vos connaissances et vos capacités.

Quelles que soient la situation et la personne que vous avez en face de vous, l'entretien obéit à des règles précises et ne doit pas être négligé.

 

La préparation à l'entretien de recrutement

La préparation à un entretien n'est bonne et efficace que si elle ne se voit pas ! En clair, vous devez paraître le plus naturel et spontané possible. Mais il ne faut pas pour autant négliger la préparation.

 

> Faire un bilan

En premier lieu, vous devez faire votre introspection : connaître vos centres d'intérêt, vos qualités mais aussi vos défauts, faire le point sur vos réussites et vos échecs et votre parcours en général. Vous n'êtes pas jugés sur vos réussites ou sur vos accomplissements mais uniquement sur la manière dont vous pouvez les mettre en valeur !

Lors d'un entretien vous ne pouvez pas prouver que vous êtes un bon vendeur ou un bon manager mais uniquement raconter comment et dans quelles circonstances vous avez fait preuve de ces qualités. Vous devez identifier les compétences que vous avez acquises lors de vos expériences précédentes, les valoriser et les chiffrer. Mais ce travail tient aussi pour vos échecs et les périodes plus difficiles de votre parcours. Vous devez en retirer des aspects positifs et montrer que vous en avez tiré de l'expérience.

Dans un second temps, vous devrez chercher le maximum d'informations sur l'entreprise et le poste que vous visez. Outre les résultats financiers, vous devez connaître l'organisation et la notoriété de l'entreprise, son positionnement, sa culture et ses projets futurs...

 

> Quel tenue le jour de l'entretien ?

La tenue vestimentaire est un élément important qui peut faire la différence lors d'un entretien. En plus d'être soignée, propre et sans faute de goût, elle doit en effet correspondre aux codes vestimentaires de l'entreprise dans laquelle vous postulez.

En effet, le recruteur va essayer de vous imaginer en action : en train de représenter la société face à des clients, des fournisseurs, ou en compagnie de vos futurs collègues. Il vous faut donc répondre à des codes précis (notamment dans la banque, le conseil). 

 

Déroulement de l'entretien de motivation

Les entretiens d'embauche sont presque toujours organisés de la même façon. Après vous avoir accueilli et échangé les formules de politesse habituelles, le recruteur vous présentera le déroulement de l'entretien. Généralement, vous commencerez par vous présenter, puis ce sera au tour du recruteur de vous présenter la société et le poste. Vous finirez par un débat plus ouvert au cours duquel vous essayerez de vous vendre en fonction du poste.

> La 1ère impression est souvent la bonne

La première partie est déterminante. En effet, la plupart des recruteurs s'accordent à dire que leur choix, s'il est positif, est fait dans les 5 premières minutes de l'entretien. Vous devez donc fignoler votre présentation, qui devra mettre l'accent sur les éléments qui correspondent avec le poste visé (formation, expérience professionnelle,...). Une seule règle : Argumentez, chiffrez !

Vous ne serez jugés que sur votre capacité à mettre en valeur vos expériences. Il ne suffit pas de dire : « j'ai fait ceci... » mais aussi « j'en retire cela... ». Entraînez-vous avec des amis ou votre famille pour travailler cette partie qui doit durer au minimum 5 minutes.

> Attention aux question pièges !

Préparez-vous aux questions pièges : les vides de votre CV, les périodes de chômage ou d'inactivité, les changements d'orientation, les échecs... Ne croisez pas les doigts en espérant que ces sujets ne soient pas abordés, cela ne ferait qu'éveiller la suspicion de votre interlocuteur. Essayer de dégager des aspects positifs de ces passages délicats (meilleure orientation, motivation supplémentaire,...).

La fin de l'entretien est un moment privilégié car c'est généralement à ce moment-là que toute la pression retombe. Profitez-en pour poser des questions à votre interlocuteur (quelles sont les prochaines étapes du processus de recrutement, quelles sont les personnes que vous allez rencontrer, dans combien de temps allez vous recevoir une réponse, ...).

 

L'entretien, et après ?

Une fois rentré chez vous, vous n'oublierez pas de noter toutes les informations concernant le poste et l'entreprise, ainsi que vos impressions sur le déroulement de l'entretien.

Quels sont les passages où vous avez « bloqué » et que vous devez retravailler, les passages où vous vous êtes sentis à l'aise et que vous pouvez développer...

Vous cherchez un stage ou un emploi ?

Découvrez Dimension-Emploi, le 1er service de recherche d'offres d'emploi 100% personnalisé ! Consultez et répondez à des annonces ciblées en fonction de votre profil et faites-vous repérer par des recruteurs !

Lecture recommandée sur ce thème

Comment bien négocier son salaire

Aborder un tel sujet en entretien fait souvent peur aux candidats. D’un autre côté, un candidat qui ne parlerait pas de salaire risquerait de paraître un peu trop docile auprès du recruteur. L’art de négocier son salaire n’est pas facile à maîtriser. Voici quelques conseils pour vous préparer le mieux possible à aborder ce point crucial de l’entretien de recrutement.

Comment bien négocier son salaire

Aborder un tel sujet en entretien fait souvent peur aux candidats. D’un autre côté, un candidat qui ne parlerait pas de salaire risquerait de paraître un peu trop docile auprès du recruteur. L’art de négocier son salaire n’est pas facile à maîtriser. Voici quelques conseils pour vous préparer le mieux possible à aborder ce point crucial de l’entretien de recrutement.

 

Haut de Page